vendredi 1 juillet 2016

L'OISELET.

            

                   L'oiselet.

Les oisillons, dans leur nid, étaient bien au chaud,
Entourés de l'amour et des soins des parents,
Ils grandissaient, emplumaient, pépiant là-haut,
Sous l'abri des feuilles d'un grand chêne puissant.

Le premier né de la couvée battait des ailes hardiment,

S'aventurant très souvent le plus loin possible,
Près du vide, sur la nichée se hissant,
Le petit croit déjà le ciel bleu accessible.

Et le voilà bientôt se risquant à l'envol,

Battant des ailes frénétiquement, il saute,
Dans les airs, il chutera plutôt qu'il ne vole,
Et le voilà meurtri au sol dans l'herbe haute.

Voici qu'un chat de gouttière à l'oreille fine,

Se dirige vers notre craintif oiselet,
Qui bientôt se cache pour qu'on ne l'assassine,
Chance voulu qu'il ne soit point vu du minet.

Voyant son absence, recherche des parents,

L'ayant trouvé, se relayant pour le nourrir,
Le jeune oiseau finit par prendre le bon vent,
Grâce à ses parents, s' envolant vers l'avenir.

Morale de l'histoire:

Jeunes adolescents,
Ne quittez pas trop tôt,
Votre foyer et vos parents.
L'avenir pourrait se révéler moins beau !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire