mercredi 3 décembre 2014

SANS DOMICILE FIXE.


Pas fait pour le bonheur,
Un homme à soucis,
Assembleur de malheur,
Je suis un sans logis.

Je suis l'homme invisible,
L'homme à la main tendue,
A la voix inaudible,
La tache de la rue.

Bonjour et au revoir,
De leur regards absents,
Les gens indifférents,
Passent sans me voir.

Je connais froid et faim,
Compagnons de détresse,
Honte à tendre la main,
Gêné de ma hardiesse.

Parfois l'euro reçu,
De la part d'un enfant,
Et son sourire en plus,
L'ange d'un indigent.

Ce soir je rêverai,
D'un monde plus aimable,
Peuplé de gens affable,
Dans mon abri gelé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire